Retrogame : R-Type

Petite pause Retrogaming avec R-Type, l’un des titres le plus représentatif d’un genre emblématique du jeux vidéo : le shoot them up.

Dans l’histoire du jeux vidéo, le shoot them up -ou Shmup pour les intimes- fait figure d’ancêtre mythique. Si Space Invadors est très clairement le précurseur du genre, nous allons nous intéresser à l’un de ses plus proches descendants, R-Type,  à qui l’on doit deux innovations majeures dans l’histoire du genre : les modules d’armements additionnels et les attaques chargées ou beam.

r-typeCe shoot them up à défilement horizontal développé et édité par Irem Corporation en 1987 a fait les beaux jours du jeu en salle d’arcade dans les années 80 et jusqu’au début des années 90avant de s’inviter sous forme de remakes sur toutes les générations de consoles. Le principe ? Piloter un vaisseau, éviter et contrer les tirs des ennemis qui apparaissent au fur et à mesure que le décor défile sur l’écran.

Une jouabilité simple et efficace qui a inspiré des développeurs de tous horizons à commencer par Konami, qui s’est appuyé sur les innovations de R-Type pour améliorer Gradius, la principale série concurrente de l’époque. Entre autres clones et fils spirituels on peut citer  Blazing Star, l’un des jeux les plus populaires sur Neo-Geo, la série Darius sur PC Engine ou Turrican (Game Boy / Megadrive, Commodore 64, …).

r-type screenVraiment innovant graphiquement en son temps, ce jeu où gerbes de projectiles et décors chatoyants défilent sans interruption passionne toujours les joueurs japonais qui organisent toujours des compétitions de R-Type II (1989), réputé pour sa difficulté extrême. Pour venir à bout des boss, les joueurs n’hésitent pas à établir des stratégies calculées au millimètre près, ou même à reproduire les niveaux et schématiser les trajectoires sur papier quadrillé.

A l’instar de Tetris, R-Type a survécu aux progrès techniques et aux modes. Le titre n’a jamais vraiment quitté l’actualité grâce à de nombreuses ré-éditions, portages et compilations sorties sur de multiples supports.

Pour l’anecdote, la dernière mouture en date (2012) est un remake non-officiel compatible disquettes 3″ et  3  » 1/2 à destination du CPC Amstrad. Les joueurs disposant d’un équipement moins antique pourront se rabattre sur la compilation réunissant R-Type et R-Type 2 disponible depuis 2009 en téléchargement sur Xbox 360 ou sur la version iOS sortie en 2010.

En guise de conclusion, place à une petite vidéo de démonstration avec en guest-star un invité mystère (et inédit pour bon nombre de joueurs qui se sont frottés à R-Type) : le boss de fin.



Cet article a 0 commentaire

Newsletter